EN | FR

LÂCHER PRISE AVEC L’ÉLÉMENT EAU

L’eau c’est la matière liquide qui représente la fluidité et aussi la douceur, le lâcher prise et le nettoyage. Avoir trop d’eau nous mène à la congestion et à la rétention. L’eau qui représente jusqu’à 70% de notre poids est primordiale pour notre survie. Cet élément commande tous les fluides de notre corps et domine au niveau du bassin et du bas du ventre. Dans la nature, cet élément est les torrents, les rivières, la pluie, les lacs et dans l’alimentation ce sont les fruits juteux. Une personne dont la dominante est l’eau est pulpeuse, dans la fluidité et le lâcher prise.

Dans la première partie de la séquence on pratique les salutations à la lune Chandra Namaskar qui sont des salutations plutôt lentes caractérisées par de nombreux mouvements en ouverture, principalement du bassin le tout en fluidité et douceur. Contrairement aux salutations au soleil qui demandent énergie et force, les salutations à la lune sont idéales pour relâcher les tensions du jour et se ressourcer et peuvent préparer le corps au sommeil. Les salutations à la lune sont un enchaînement de mouvements toujours réalisés dans le même ordre dont l’objectif est de rendre hommage à la lune et favorisent l’épanouissement. La lune symbolisant l’apaisement, régénère notre énergie et nous renvoie à notre côté yin qui est calme (et non pas yang, l’action). Ces salutations se concentrent uniquement sur la souplesse et la recherche d’équilibre et développe notre intuition et notre énergie féminine. Elles font travailler l’ouverture des hanches, les épaules et mobilise l’ensemble du corps de manière douce. Les mouvements accompagnés de profondes inspirations et expirations harmonisent la respiration.

La deuxième partie de la séquence est yin. Le yin yoga est une pratique pour ralentir, “yin” signifie littéralement le côté ombragé de la montagne. C’est la polarité féminine et représente entre autres ce qui est mesurable, profond, vers le bas ainsi que l’immobilité et l’hiver. Le yin yoga est une pratique où l’on tient les postures sur plusieurs minutes sans rien faire ce qui nous permet de cultiver palier par palier de la détente profonde. Les 4 règles d’or sont de relâcher les muscles, de sentir une sensation mais pas de douleur, de rester immobile et de tenir longtemps. Il faut relâcher les muscles pour atteindre les tissus profonds afin de pouvoir solliciter les articulations pour développer le lâcher prise. Il faut sentir une sensation mais pas de douleur en se laissant aller au fur et à mesure dans la posture grâce à la détente , sans y mettre une intention, sans forcer. L’immobilité nous permet de poser le mental et d’expérimenter le calme et la clairvoyance. De nos jours le non-faire est très difficile car nous sommes constamment sollicités par des signaux qui nous demandent d’agir, il faut donc se donner le temps de ne rien faire. Le fait de ralentir notre rythme et de pas faire des mouvements dynamiques permet de renforcer les tissus sans les abîmer c’est pourquoi on reste longtemps dans certaines postures fortes afin de bien les faire infuser. Un mantra à retenir : “Pour aller plus vite, prends ton temps !”

Les postures d’ouverture de hanches aident à travailler la souplesse du bas du dos et à s’approcher d’une neutralité dans la cambrure du bas du dos. Elles renforcent et détendent les muscles, les ligaments et les articulations des hanches et assurent non seulement leurs stabilités mais aussi génère une bonne santé des genoux, de la région sacro-iliaque et du bas de la colonne vertébrale. Sur le point mental, ces postures viennent chatouiller le second chakra nommé Svadhistana qui est lié aux émotions, au désir et à la créativité. Il est donc normal que des émotions se font ressentir car en cas de stress nous crispons nos fléchisseurs de hanches mais nous oublions de les relâcher. L’ouverture des hanches sert donc à mobiliser cette énergie gelée et à la libérer telle unedétoxification émotionnelle.

Pour recevoir cette séquence, rejoignez la nouvelle communauté d’enseignants de yoga youteach.YOGA !