EN | FR

LES POSTURES ESSENTIELLES DU YOGA KURUNTA

Cette semaine on travaille LES POSTURES ESSENTIELLES DU YOGA KURUNTA.

Le yoga kurunta est décrit dans un ancien manuscrit découvert par Krishnamacharya qui comporte un enseignement sur les vinyasa, les drishtis, les bandhas et les mudras. C’est une méthode de hatha yoga qui décrit en détail trois séries aux niveaux distincts : première, intermédiaire et avancée.

Ce yoga s’est popularisé et a été interprété sous divers noms : vinyasa, ashtanga, vinyasa krama… Ces multiples sortes de hatha yoga sont issues principalement du yoga de Patanjali et du yoga moderne de Krishnamacharya et d’autres encore.

Nous vous proposons une séquence de 60 ou 90 minutes qui permet d’adapter et d’intégrer le yoga à notre rythme de vie moderne. Ces asanas essentielles respectent le sacré du yoga sans l’alourdir dans la tradition et garde ses transformations du fil des ans et des siècles via l’intermédiaire des maîtres. 

Les salutations au soleil allument le feu intérieur. Ces salutations permettent d’échauffer le corps et de créer de l’harmonie avec de la respiration, accueillez le souffle qui est le sacré avec le cœur. Les vinyasa renforcent la vitalité et tonifient le muscle cardiaque. Ils régulent la circulation sanguine et via la transpiration permettent d’éliminer les toxines. Ils procurent une sensation de purification, d’apesanteur et de légèreté. Pour pratiquer les vinyasa il faut une bonne condition physique c’est pourquoi pour les premières fois, il faut pratiquer les postures plus faciles données en alternative quitte à les répéter de manière identique jusqu’à la fin et seulement une fois que les muscles sont plus forts, faire évoluer la pratique avec les options intermédiaires et avancées.

Dans les postures debout, le placement des pieds détermine l’alignement du reste du corps. Elles demandent de la rigueur et doivent être pratiquées régulièrement pour développer la condition physique, la force et la souplesse des membres. 
Les postures assises apaisent le corps, calment le système nerveux, la respiration et le mental. Avec le temps, elles deviennent agréables et les tensions disparaissent. Les flexions avant peuvent être pratiquées avec ou sans les vinyasa selon l’énergie du jour et elles doivent être adaptées en fonction de la condition physique de l’élève et son niveau avec des accessoires. Ces postures stimulent les organes abdominaux et les reins, régularisent la pression artérielles et favorisent la digestion. La circulation du sang stimule l’irrigation de la colonne vertébrale et leurs mouvements assouplissent et tonifient le dos et les ischio-jambiers.
Les postures en torsions soulagent les problèmes de dos, elles peuvent solliciter chaque vertèbres et permettent de recouvrer la mobilité de toute la colonne. Ces postures détendent et calment le mental, stimule et active les organes abdominaux, assouplissent la région de la colonne vertébrale et celle du bassin, débloquent les hanches et déverrouillent la région du cou, des épaules et relâchent les plis des aines.
Les postures allongées sur le ventre ou à plat dos étirent le ventre et relâchent les organes abdominaux. Ces postures sont pratiquées en dynamique pour renforcer et tonifier les muscles du dos, du ventre, des bras et des jambes. Elles préparent aux postures debout, inversées, aux flexions avant et arrière.
Les extensions vers l’arrière sont à pratiquer progressivement afin d’intégrer les différentes actions et sensations et sont à enchaîner avec des contre postures simples. Leurs placement et rigueur sont indispensables pour développer la conscience, l’énergie et la vitalité. Ces postures sont euphorisantes et énergisantes, elles tonifient la partie supérieure du corps, ouvrent la cage thoracique et assouplissent la colonne vertébrale.
Les postures d’équilibre développent le sens de l’équilibre, la puissance et la concentration
. Elles redonnent de la vitalité, soulagent les jambes lourdes en les déchargeant et assouplissent et renforcent les poignets.
Les postures inversées améliorent la circulation sanguine du cerveau, stimulent le système endocrinien ou glandulaire et renforcent le système nerveux. elles sont à éviter et/ou à adapter en cas de problèmes de cervicales.

« Comme la pomme de Newton le corps se découvre soumis aux lois de la physique éprouve l’attraction universelle de la pesanteur et quantité de mouvements qui tracent un champs de force que zèbrent en tous sens des vecteurs montants descendants obliques dont la somme miraculeusement s’annule, se suspend en immobilité animée par jeu d’actions et réactions […] ». Abijail Lang

Pour recevoir cette séquence, rejoignez la nouvelle communauté d’enseignants de yoga youteach.YOGA !