EN | FR

KROUNCHASANA, la posture du héron

Cette posture est une variante de Triang Mukha Eka Pada Paschimottanasana. Elle a les bénéfices d’une extension vers l’arrière sur le devant de la jambe au sol et ceux d’une extension vers l’avant sur la jambe levée comme Hanumanasana mais elle est plus sécuritaire pour les ischio-jambiers car c’est l’élève qui gère l’intensité de la posture et non pas la gravité qui aide à l’étirement. Krounchasana est une excellente posture pour stimuler les organes abdominaux, étirer le bas du dos, les jambes et l’abdomen.
Cette posture aide aussi à guérir de la dépression légère, augmente la volonté et aide à rester ancré.

Krounchasana stimule le chakra manipura, le plexus solaire qui se représente par une fleur de lotus à 10 pétales jaunes. Ce centre énergétique se situe à environ 3 doigts de largeur au dessus du nombril et rayonne horizontalement de l’avant vers l’arrière. Ce chakra associé au corps mental représente l’estime de soi, la volonté, l’instinct, les relations interpersonnelles, le contact vers l’extérieur et l’identité sociale. C’est le lieu de tri qui distribue l’énergie aux autres chakras. Le chakra du plexus solaire est l’initiateur de la qualité des relation aux autres. Manipura permet aussi l’équilibre de la gestion des aliments, des pensées et des émotions qui facilitent les prises de décisions, l’estime de soi et la confiance en soi.

Lorsque que la chakra du plexus solaire est équilibré, la personne a confiance en elle et a la volonté de relever ses objectifs. Le sujet est joyeux, chaleureux, zen, ouvert et spontané, il respecte les autres et lui même. Ses émotions circulent de manière fluide et il ne se soucie pas de son image. 
En revanche lorsque le plexus solaire est trop ouvert le sujet est orgueilleux, vaniteux, rigide, perfectionniste et préoccupé par le travail et les régimes alimentaires. Il manque d’intérêt et d’attention pour les autres et se laisse submerger par les émotions. Quand manipura est trop fermé, le sujet ne sait pas exprimer ses émotions, manque de combativité, d’ambition et de confiance en lui. Il a besoin de l’approbation des autres en passant sous silence ses propres désirs car il a peur du jugement. Il abandonne facilement ses projets et n’est pas capable de faire face à ses responsabilités. Le tout peut provoquer des troubles digestifs, des ulcères voire des cancers.

Si la prise des mains peut se faire sous le pied, elle est en chin mudra (comme dans l’oiseau du paradis) où l’on lie le pouce et l’index. En fermant le cercle avec l’index et le pouce, le yogi réalise l’union de l’âme humaine avec celle de l’Univers. Le Chin Mudra qui évoque la conscience spirituelle, permet de chasser le négatif pour faire de la place à la conscience yoguique, il est reconnu pour ses bienfaits sur le physique et le mental. Ce geste de la main vient amplifier les bienfaits de la posture en améliorant la fluidité du système digestif et en apaisant ses troubles, il permet de mieux gérer les troubles du comportement, de lutter contre la colère et le stress et d’améliorer sa mémoire.

Pour recevoir cette séquence, rejoignez la nouvelle communauté d’enseignants de yoga youteach.YOGA !