EN | FR

SIRSASANA, l’équilibre sur la tête

Cette semaine est consacrée à la posture de SIRSASANA, l’équilibre sur la tête (de son vrai nom Salamba Sirsasana I), aussi nommé le Roi des asanas, tant ses bénéfices sont nombreux.

En fonction de la maîtrise de la posture, les effets sont variables. Pour les débutants, cette posture est vivifiante, stimule le système nerveux et défatigue le corps. Pour les avancés, quand on peut tenir cette posture plusieurs minutes sans être dans la force, Sirsasana est très apaisante.
Et même si cette posture renforce au fur et à mesure qu’on la pratique le tronc, les pectoraux, le haut du dos et les bras, « Il ne faut jamais réaliser Sirsasana avec la force ou l’effort musculaire, mais avec les nerfs et l’habileté. L’habileté est tout autre chose. « L’habileté est le principe essentiel de toute la pratique du yoga » », B.K.S. Iyengar, Bhagavad-Gita, II,50

Sirsasana renforce le cœur et stimule le système cardio-vasculaire. Elle favorise le système veineux du sang et de la lymphe et lutte donc contre la rétention dans les pieds, les chevilles et les jambes. Elle tonifie la musculature du haut du corps et favorise la capacité pulmonaire. L’Inversion du centre de gravité permet de soulager les problématiques des organes suivants : reins, organes et systèmes de digestions et organes génitaux. Cette posture d’inversion aide à prévenir des maux de tête s’ils sont dus à des tensions musculaires dans le haut du corps.

Sirsasana est aussi une mise en perspective dans laquelle le cerveau, l’égo, ne domine plus le cœur. Le pratiquant doit dépasser ses peurs et sortir de sa zone de confort tout en gardant son équilibre. Ce changement de gravité est une action sur l’intégralité de votre corps, de la pointe de vos orteils jusqu’à la racine de vos cheveux.
Elle procure des bienfaits sur la mémoire et la concentration, fait travailler la coordination entre le cerveau et le corps ainsi que sur ses craintes et ses peurs.
Même si cette posture à beaucoup de bienfaits et que ses variantes sont nombreuses au niveau des bras et des jambes, il ne faut pas négliger les contre-indications comme citées dans la séquence. 

 « Dans les anciens livres, on a appelé Sīrsasana le Roi de tous les Asanas, et les raisons n’en sont pas difficiles à trouver. Lorsque nous naissons, la tête vient normalement en premier, puis les membres. Le crâne contient le cerveau qui contrôle le système nerveux et les organes des sens. Le cerveau est le siège de l’intelligence, de la connaissance, du discernement, de la sagesse et de l’énergie. C’est le siège du Brahman, l’Âme. Un pays ne peut prospérer sans un roi capable ou un pouvoir constitutionnel pour le guider ; de même le corps humain ne peut se développer sans un cerveau en bonne santé. » , B.K.S. Iyengar, La Bible du Yoga

Pour recevoir cette séquence, rejoignez la nouvelle communauté d’enseignants de yoga youteach.YOGA !